Sur les traces des mégaptères

dans #Écologie #Environnement #Permaculture
Jérôme Grenèche

Une baleine à bosse en plein saut au-dessus des flots, une nageoire qui frappe violemment la surface de l’eau… Chaque année, la baie de l’île de Saint-Martin, bordée par la mer des Caraïbes, laisse la place à un étonnant ballet aquatique des mégaptères venus s’y reproduire. Pour les spécialistes des mammifères marins, c’est l’occasion d’approcher au plus près ces imposantes créatures marines pour y déployer des balises satellite. Objectif : suivre à distance les trajets migratoires des cétacés pour mieux les protéger des convois maritimes et préserver leur habitat. L'équipe internationale de biologistes spécialisés dans le déploiement de balises satellites est bien consciente des risques et des enjeux de cette expédition de l'extrême. Bien plus qu’une simple mission scientifique, c’est une extraordinaire aventure humaine que s’apprêtent à vivre ces aventuriers qui vont se mesurer à l’un des plus grands mammifères de tous les temps. Tous se sont préparés pendant de longs mois pour vivre cette expérience unique dont l’enjeu dépasse celui de la science : celui de protéger durablement ces cétacés emblématiques grâce à une meilleure compréhension de leurs déplacements en mer.